Un BFK à Montricher du 30 avril au 11 mai 2018

Amis vélivoles,

nous venons d’apprendre qu’il y aura un cours de perfectionnement distance à Montricher en 2018

Les cousins avaient oublié de nous le signaler 😉

INSCRIPTIONS AVANT 31/1/2018 ici:

https://segelflug.ch/wp-content/uploads/2012/11/Invitation_BFK_1_2018.pdf

Olivier nous dit : Il s’agit donc pour nous de pousser les jeunes licenciés vers ce cours et donc les encourager à voler en début de saison pour avoir les 10h sur type dans les 12 mois.

Travaux d’hiver, samedi 17 novembre 2017

Gilbert Benzonana

Cher (ex) collègues et néanmoins amis,

Voila un petit résumé illustré de la journée.

Elle fut « normale » pour une première journée de réveil provisoire des « loirs plastiques ».

Elle fut dramatique pour un de nos commensaux  souvent décriés, un petit loir bien poilu, qui brutalement sorti de son sommeil, indument pris dans  notre hangar  au bord d’une glissière de porte, n’a pu éviter l’ouverture de celle-ci.

Il est mort brutalement assommé par une des barres de protection, mais piètre consolation,  il n’a probablement pas eu le temps de réaliser ce qui lui arrivait et est passé d’un sommeil hivernal à un sommeil définitif sans souffrances….

C’est donc sous la froidure habituelle que nous avons sorti le LS4 Juliet3 pour lui faire subir sa cure de jouvence annuelle pour un réveil ultérieur en toute beauté, au printemps.

Notre équipe d’entretien a subi quelques bouleversements et sa composition sur le papier d’abord, puis sur le terrain  n’a cessé de varier jusqu’au dernier moment. Toutefois l’important était de mener à bien le travail prévu avec une équipe au complet ce qui fut fait.

La venue confirmée en renfort  spécial du nouveau « passif-actif » spécialiste de « la fée du logis » et autres accessoires de beauté pour planeurs fatigués, Gilbert le vétéran, a en outre permis de rapporter un souvenir photographique de cette journée.

Nous avons eu la compagnie de cousins Vaudois  qui ont  bichonné, comme nous, un de leurs planeurs en l’occurrence le  tout jaune K6, tandis que l’équipe Kristian-Christian (les Dupont-Dupond locaux) s’occupaient de leur « Pipistrelle ».

C’est dans cette atmosphère colorée que le travail s’est effectué dans une joyeuse ambiance parfois même euphorique comme le montrent certains clichés, pris au moment de la « pause syndicale » du matin.

En dépit de nos efforts,  nous avons du prolonger le labeur jusqu’à un peu plus tard que prévu, la faute à une petite pièce métallique servant à fixer le  plancher du planeur, dessertie avec le temps, et qui avait filé dans la double coque du planeur. Il a fallu plus d’une heure avec l’aide  d’un aimant et d’un petit miroir pour que Jean et Eric (dont la moustache se hérissait de contrariété) finissent par la récupérer.

Grace à la prévoyance de Jean-Paul malencontreusement cloué chez lui par un méchant problème de santé, nous avons trouvé un réconfort intermédiaire avec une visite à la « Fromagerie Gourmande « en compagnie de nos cousins Vaudois.

Notre équipe autour de sa fondue  faisait penser à un groupe de corsaires en goguette au milieu des  paisibles habitués du lieu.

Comme pour compenser nos efforts, le soleil jusqu’alors masqué par un vilain stratus décidait de faire une petite apparition qui avait un air de récompense pour nos efforts…

Rien à dire lorsque le cœur y est, les visites hivernales à Montricher peuvent réserver de bons moments même lorsqu’on est cloué au sol….

Gilbert Benzonana.

Quelques images de la journée ici :

 

La saison est finie…

La saison 2017 de vol-à-voile est « officiellement » terminée.

En ce samedi 4 novembre, les planeurs ont été démontés, puis rangés dans leur remorque, lesquelles ont été réduites dans les hangars afin d’entrer en hibernation.

Vous avez tous remarqué ci-dessus le terme « officiellement » ? En effet, Sylvain Deshusses garde sa machine assemblée, pour faire encore quelques vols. De ses précédentes expériences, outre le vol dynamique les jours de vent, il dit avoir parfois trouvé de belles journées thermiques ! A ce sujet, il nous rappelle que les remorqueurs restent disponibles et qu’assembler un planeur pour le voler se fait en 30-45 minutes, si d’aventure vous étiez tentés n’hésitez surtout pas !

Durant la morte saison à venir, les planeurs seront, les uns après les autres, tirés de leur sommeil pour la maintenance annuelle, le temps d’un week-end de dur labeur.

Pour mémoire, la journée officielle de montage aura lieu le samedi 3 mars 2018.

News…news…news…

Examens d’entrée pour futurs moniteurs :

Le mardi 5 septembre, Kristian Unell et Aurélien Berner, nos moniteurs en devenir, se sont rendus à Buochs pour passer leur examen d’admission pour la future formation de moniteur de vol-à-voile.

Ils ont tous deux réussi avec brio , félicitations !

La prochaine étape sera début 2018, avec l’examen théorique…

Aurélien Berner
Aurélien Berner

Kristian Unell
Kristian Unell

News…news…news…

1000 heures !

Le 3 septembre, José a passé le cap des 1000 heures de vol !

…après avoir débuté le vol-à-voile en juin 2010. Autant dire qu’il est assidu !

Petit retour sur le Championnat Suisse de Planeur qui s’est déroulé en juin : Christophe Leuenberger nous fait vivre son expérience

Du 3 au 10 juin de cette année, à Yverdon, s’est déroulé le Championnat Suisse de vol à voile. A cette occasion, Christophe Leuenberger a remporté le titre en classe « Open », sur son JSIC-TJ de 21m.

Fort de cela, il nous conte son aventure, en espérant qu’elle fasse envie à d’autres, et ainsi grossir les rangs des compétiteurs.

Voici son récit :

  • Championnats Suisse 2017

« En premier lieu, pardonnez-moi le nombre de « je » utilisé dans le récit ☹. Il me paraissait beaucoup plus facile d’écrire comme cela…

Mon emploi du temps ne me permettant pratiquement plus de voler, le lieu et les dates de ce championnat étaient intéressants pour moi cette année, pour faire quelques heures de vol à voile.

La machine utilisée est un JS1C de 21m (finesse 60), avec une petite turbine permettant de rentrer à la maison si les conditions deviennent mauvaises. Cette solution de « turbo » est à mon avis la meilleure pour du vol à voile de compétition car le planeur à vide a une charge alaire relativement faible (40 kg/m2) permettant de se sortir au mieux des « trous ». De plus, la simplicité d’utilisation de la turbine ainsi que l’aspect sécuritaire sont des paramètres tout à fait convaincants.

Posted by Groupe de vol à voile d'Yverdon on Donnerstag, 8. Juni 2017

 

Cette turbine a fait le bonheur des curieux sur la place ainsi que certains vétérans nous rendant visite. L’intérêt pour ce « turbo » était indéniable.

Avec ce planeur, je participe au concours en classe libre, donc sans coefficient planeur. Nous n’étions que 7 pilotes dans cette catégorie, sur un total de 32. Il faut surtout déplorer le peu de pilotes romands, alors que nos clubs (GE et VD) sont très actifs et regorgent de pilotes expérimentés et qui possèdent largement le niveau d’un championnat Suisse.

Hormis le premier vol, j’ai toujours mis 110 litres de ballast signifiant une charge alaire de 49 kg/m2.

Il faut souligner que ce planeur JS1C en 21m est fantastique. C’est un excellent grimpeur et avec de l’eau il fend l’air ! Il n’a absolument rien à envier aux grandes plumes telles que Nimbus 4 ou EB28.

  • Le but du concours : 

On distingue 2 types d’épreuves en compétition. Dans les deux cas seule la vitesse moyenne compte :

Continuer la lecture de « Petit retour sur le Championnat Suisse de Planeur qui s’est déroulé en juin : Christophe Leuenberger nous fait vivre son expérience »

Alpes du Sud 2017, le camps club de Sisteron (avec les impressions d’Aurélien BERNER)

Pour cette année 2017 nous avons à nouveau planifié le camps du GGVVM dit « Alpes du Sud » à l’aérodrome de Sisteron du samedi 24 juin au samedi 8 juillet 2017.

Ce choix vient en grande partie de la facilité offerte par ce lieu qui permet à tous de voler à son niveau, soit en local dans un grand bassin de montagnes autour de l’aérodrome, soit en distance sur le « parcours » alpin qui va de la mer au fond du Valais en Suisse en passant par l’Italie. Continuer la lecture de « Alpes du Sud 2017, le camps club de Sisteron (avec les impressions d’Aurélien BERNER) »

Paul GUNIAT nous a quitté

Paul Guniat 1936-2017
Paul Guniat 1936-2017

Amis vélivoles,
Une bien mauvaise nouvelle ce vendredi 23 juin 2017.

Le décès de Paul GUNIAT


Entré au GGVVM en 1963, Paul comptait 6’000 heures de vol et 7’500 atterrissages sans moteur, dont une grande partie dévolue à l’instruction. Également pilote moteur et remorqueur, Paul avait aligné 5’500 atterrissages.

Infatigable moteur de l’activité du GGVVM, Paul avait de surcroît une maîtrise de tous les domaines du vol à voile.

Sa disparition nous touche infiniment.

Pour le Comité
Olivier Plaut


La cérémonie religieuse aura lieu à 14h00 mercredi 28 juin en l’église catholique de St-Robert à Founex. (route de Suisse 1, 1297 Founex)

Continuer la lecture de « Paul GUNIAT nous a quitté »

Championnat Suisse Planeur : Christophe Leuenberger « LE RETOUR »

Christophe Leuenberger, GGVVM
Christophe Leuenberger, GGVVM

Christophe Leuenberger a concouru cette année aux Championnat Suisse de Vol à Voile à Yverdon, du 3 juin au 10 juin 2017,  en « Classe Open » et a terminé premier.

 

Résultats Championnat suisse 2017 classe "Open" à Yverdon (cliquez pour les détails)
Résultats Championnat suisse 2017 classe « Open » à Yverdon (cliquez pour les détails)

Christophe,  l’un des rares romand cette année, participait avec sa machine, un JS1C-TJ-21m (coeff: 122)

BRAVO pour cet exploit et merci Christophe de montrer la voie aux futurs champions du GGVVM.

P2

Le premier « 300km » en planeur d’Aurélien BERNER !

Le lundi 15 mai 2017, Aurélien BERNER a réalisé son premier « 300 km » en planeur, une étape importante dans la vie d’un vélivole !

Voici son récit :


300 kilomètres plus tard…

Aurélien Berner
Aurélien Berner

Le lundi 15 mai 2017, j’ai réalisé mon premier 300 kilomètres. Je suis arrivé au terrain vers midi, pour préparer le LS4  « J3 », avec l’intention de sortir du « local ». Après discussion avec Pascal Duport, sur son conseil, j’ai fait le choix de partir vers le nord, puisque les endroits pour atterrir y sont plus nombreux.

Décollage à 12h50, puis largage à  la Dent-de-Vaulion. Première ascendance qui m’amène à 2100 m, et manche en avant en direction du Suchet !  A partir de là, un chemin tout tracé par de beaux cumulus, qui me montrent la route.

L’espace aérien « R4A » de Neuchâtel étant actif, je décide de le contourner par le nord. Arrivé à la zone CTR des Eplatures, je demande par radio la procédure à mes deux soutiens du jour José Cocho et Robert, qui étaient en vol en même temps que moi. L’autorisation de transit m’est accordée, et je me lance alors dans la CTR, comme un grand…

Photo des Eplatures du 15 mai 2017 - 316km à 71km/h de moyenne (photo Aurélien BERNER)
Photo des Eplatures, du 15 mai 2017 – 316 km, à 71 km/h de moyenne (photo Aurélien BERNER)

Continuer la lecture de « Le premier « 300km » en planeur d’Aurélien BERNER ! »

Une nouvelle sortie en planeurs à Serres (LFTM)

Du 21 au 30 mai, un petit groupe s’est à nouveau rendu sur l’aérodrome de Serres.

Ce fut tout d’abord Guido MEISSER et Robert, qui furent rejoints, dès le jeudi 25, par José COCHO. Quant à Werner BUCHER, son planeur n’étant malheureusement pas encore sorti de l’atelier de maintenance slovène, il n’a pas pu nous rejoindre à temps.

Au total pour nous trois : 9 jours en l’air, environ 124 heures de vol, et pas moins de 7847 km parcourus !


Le "Glacier Blanc"
Le « Glacier Blanc »

Continuer la lecture de « Une nouvelle sortie en planeurs à Serres (LFTM) »

Montricher, Genève/Cointrin, Genève/Place du Rhône. Le parcours atypique d’un LS8 des vertes prairies du Jura au « Lac des cygnes »

Place du Rhône
Place du Rhône

Il n’est pas dit que le GGVVM ne se remue pas et pas seulement en nombre de km parcourus par les planeurs  des membres au milieu des nuées.

Il lui faut aussi se faire connaître  « urbi et orbi » de façon plus terre à terre (un comble pour un objet programmé pour voler) à des spectateurs qui ne connaissent souvent même pas l’existence de notre magnifique sport.

Continuer la lecture de « Montricher, Genève/Cointrin, Genève/Place du Rhône. Le parcours atypique d’un LS8 des vertes prairies du Jura au « Lac des cygnes » »