Montricher, Genève/Cointrin, Genève/Place du Rhône. Le parcours atypique d’un LS8 des vertes prairies du Jura au « Lac des cygnes »

Place du Rhône
Place du Rhône

Il n’est pas dit que le GGVVM ne se remue pas et pas seulement en nombre de km parcourus par les planeurs  des membres au milieu des nuées.

Il lui faut aussi se faire connaître  « urbi et orbi » de façon plus terre à terre (un comble pour un objet programmé pour voler) à des spectateurs qui ne connaissent souvent même pas l’existence de notre magnifique sport.

Ce printemps a donc vu 2 manifestations, une première durant lesquelles le club a pu  exposer à Cointrin 2 planeurs (un LS8-18 et  notre vedette le DG1001s) qui ont pu successivement atterrir et décoller et durant leur pose au sol  attirer l’attention de nombreux spectateurs comme on peut le voir sur  un des résumés précédents.

Comme Cointrin n’est pas forcément pour tout un chacun une promenade couramment accessible, le LS8-18 a donc été faire un « show » supplémentaire, comme on l’avait annoncé, sur la place du Rhône, en plein Genève au bout du lac et à quelques mètres à peine de toute une troupe de cygnes….

toujours beaucoup d'intérêt
toujours beaucoup d’intérêt
Le lac et les cygnes
Le lac et les cygnes

Les quelques images jointes permettent de ce rendre compte de l’attraction qu’a suscité notre bel oiseau blanc  au milieu d’une foule assez dense. Nous avons été servis par un temps clément comparé aux jours précédents. Le jet d’eau a été de la fête lui aussi mais a fini par « s’éteindre » soufflé par une bise un peu trop  forte.

A en juger par le nombre de personnes qui ont bien voulu laisser leurs coordonnées lors de cette dernière manifestation, le visites à Montricher seront probables ;  des visiteurs de Genève se sont d’ailleurs déjà manifestés pour venir voler chez nous à Montricher ces prochains weekends.

Ainsi donc grâce aux heureuse initiatives du comité et aux bénévoles, cette année à Montricher ne sera pas celle du « chant du cygne » pour le GGVVM en dépit d’une météo bien peu coopérative.

Gilbert Benzonana

Et les quelques images de la nouvelle place du Rhône