Montricher-Genève/Cointrin : un jumelage idyllique, bruyant, mais éphémère !

Portes ouvertes Aéro-Club Genève

La journée « portes ouvertes » du 30 avril à l’aéroport de Cointrin (LSGG) et son prélude « intimiste » du 29 avril ont donné lieu à des réunions très suivies et souvent très bruyantes. Une parfaite réussite !

Planeurs à Cointrin
Planeurs à Cointrin

Pour entrer rapidement dans les détails, le « prélude » du 29 avril a vu la réunion des diverses entités composant l’aéroclub de Genève à savoir le groupe vol à moteur, le groupe vol à voile, le groupe aéromodélisme et le groupe aérostier qui ont préparé les éléments de leurs expositions respectives.

Cette réunion a eu pour prélude les discours respectifs des  autorités aéroportuaires de Cointrin et des présidents des différents groupes qui ont exposé le passé parfois délicat de leurs entités respectives et les espoirs de l’aviation légère dans la région genevoise dans le contexte de l’aéroport de Cointrin.

Directeur et quelques Présidents

Directeur de l'AIG
Directeur de l’AIG

Président du GVM et Président de l'AéCS Genève
du GVM et de l’Aéro-Club Genève

Président du GGVVM
du GGVV de Montricher

Le groupe de Montricher (LSTR) a fait une arrivée remarquée par…son silence dans le ciel de Cointrin en déposant délicatement sur la piste en herbe de l’aéroport, 2 de ses planeurs, le DG1001s HB-3434 et un LS8-18m HB-3388 et nos 2 remorqueurs (HB-PFW et HB-PDL).

Un planeur biplace de performance du GGVVM : DG1001s
Un planeur biplace de performance du GGVVM : DG1001s

Vidéo de l’arrivée de Pascal DUPORT en planeur LS8-18 HB-3388 sur la piste gazon 2017.
À 16h10 le 29 avril 2017 : certainement le dernier atterrissage du siècle d’un planeur à Cointrin 😉

[wpdevart_youtube]FiGJIYjbong[/wpdevart_youtube]

Leurs mises en place respectives sur le tarmac devant l’aéroclub se révéla une opération assez longue mais menée en parfaite harmonie avec la tour de contrôle pourtant assez peu familiarisée avec des engins volants dépourvus de tout moyen de locomotion propre. Il a fallu tracter nos 2 planeurs comme à Montricher mais dans le contexte d’un aéroport international à très grands mouvements rapides, cela correspondait à une allure d’escargots rhumatisants ! Pour les absents et ceux trop éloignés du « théâtre d’opération » le reportage photographique vous montrera une partie de ces opérations très particulières.

Un repas sous le hangar de l’aéroclub a réuni ensuite les bonnes fourchettes des aviateurs qui ont pu se délecter d’un repas préparé avec diligence. Bien que l’appétit de participants ait paru remarquable, on ne pouvait entendre le bruit des fourchettes si habituel en pareille circonstance. Une surprise bruyamment rythmée nous a en effet été offerte par un orchestre très « in » qui a réjoui certains des plus jeunes participants de la réunion, trouvant là une occasion de se démener avec vigueur sur un rythme endiablé.

Les spectateurs...
Les spectateurs…

La « journée portes ouvertes » du dimanche a vu une marée humaine envahir le hangar et le parking de l’aéroclub. Pour exemple, à l’extérieur, et en dépit de la navette prévue entre l’aérogare et l’aéroclub, un parking « sauvage » s’étendait sur toute la longueur de la route d’accès H-C. Forestier. Dans l’enceinte réservée aux visiteurs étaient exposés des avions dont notre Piper Pawnee HB-PFW, un hélicoptère, nos 2 planeurs, une nacelle de Montgolfière, des modèles réduits et drones ainsi que des stands de la météo et de « Skyguide ». A l’extérieur le matériel de la sécurité de l’aéroport dont divers camions extincteurs aux volumes respectables ainsi que l’hélicoptère de la sécurité civile qui était « visitable » pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

Le DG 1001s
Le planeur DG 1001s du GGVVM

Nos membres bénévoles venus en nombre ne sont pas restés inactifs et les photos vous les montreront à l’œuvre. Outre les explications qu’ils ont données aux personnes intéressées, ils ont joué avec adresse les rôles de nounous diligentes pour les petits futurs pilotes (?) de planeurs A voir avec quelle vigueur certains des « candidats » manipulaient les commandes comme leurs propres jouets, il est heureux que l’exposition n’ait pas duré plus longtemps, les planeurs n’y auraient pas résisté. Ne parlons pas des « expérimentateurs » qui voulaient prendre les ailes des planeurs pour une patinoire ou une piste de skate pour leurs propres jouets!

Pawnee et LS8-18
Pawnee et LS8-18

Le décollage depuis la piste gazon des 2 planeurs du club tractés successivement par le Pawnee HB-PFW a constitué une attraction indéniable et inédite pour le nombreux public. Le LS8 HB-3388 a pu décoller depuis la piste 23, le vent ayant tourné, et le train de remorquage est donc passé devant un public conquis. Le remorquage du planeur sur les 800m de la piste gazon pour le positionner au départ puis lui dégager un « slot » a du constituer une épreuve d’endurance pour…le personnel de la tour. Entre les décollages et atterrissages des gros jets dont plusieurs B777 il est certain qu’il s’agissait d’un programme très « acrobatique » qui s’est néanmoins déroulé dans les plus parfaites conditions. Quant au DG1001s HB-3434 il a décollé en 05 le vent ayant une nouvelle fois tourné épargnant un long remorquage terrestre mais décevant évidemment le public qui n’a pu que voir disparaître dans le fond du décor un des « engins volants » totalement inconnus pour nombre de visiteurs.

En conclusion la journée « portes ouvertes » et le « jumelage éphémère » de Montricher avec Cointrin est un indéniable succès et la participation du GGVVM à cette manifestation devrait à terme faire une excellente publicité à Montricher et amener des visiteurs et peut-être de nouveaux membres au GGVVM.

Gilbert BENZONANA

Samedi photos de Gilbert

Samedi, photos de Camille Mégard

Dimanche, photos de Gilbert